Comment fonctionne une station d’épuration ?

menuiserie aluminium à Nice
Cadres de fenêtre en aluminium : tout ce qu’il faut savoir !
avril 18, 2024

Comment fonctionne une station d’épuration ?

bet taylor

bet taylor

Dans une station d’épuration, les eaux usées sont épurées, c’est-à-dire l’eau qui se retrouve dans les égouts après avoir été utilisée. Après l’épuration, elle est à nouveau déversée dans un cours d’eau. Ce cours d’eau est appelé « cours d’eau récepteur ».

Autrefois, les eaux usées retournaient simplement dans les rivières et les lacs, aussi sales qu’elles pouvaient l’être. Des substances toxiques se retrouvaient ainsi dans les rivières et nuisaient également aux animaux. Les engrais présents dans l’eau faisaient pousser trop d’algues et les poissons devenaient plus gros.

Mais comment cela fonctionne-t-il exactement ? L’épuration des eaux usées se fait par des processus d’épuration mécaniques, biologiques et chimiques.

L’épuration mécanique

Lors de ce pré-nettoyage, les feuilles mortes, les pierres et les articles d’hygiène sont par exemple retirés. Cela se fait d’une part à l’aide de grands râteaux, et d’autre part, un piège à gravier est également utilisé. Il s’agit d’un creux dans la conduite d’alimentation de la station d’épuration, où les solides lourds peuvent tomber au fond. Tout ce qui est collecté ici est lavé mécaniquement, pressé et incinéré.

  • Dessableur : dans le dessableur, les impuretés minérales, c’est-à-dire le sable, les pierres fines, le gravier ou les éclats de verre, sont retirées des eaux usées. Celles-ci endommageraient ou boucheraient en effet les parties mécaniques de la station d’épuration.
  • Le bassin de décantation primaire : c’est ici que les matières organiques fines sont éliminées des eaux usées par ce que l’on appelle la sédimentation. L’eau s’écoule plus lentement dans le bassin de décantation primaire. Ainsi, les matières telles que les matières fécales ou le papier peuvent se déposer. Environ 30% des matières organiques peuvent ainsi être éliminées des eaux usées. Les éléments solides déposés sont appelés boues primaires.

Les entreprises font souvent appel à un bureau d’étude lors de la création d’une station d’épuration. Vous pouvez par exemple consulter BET TAYLOR pour ce projet. Le bureau d’études intervient également dans les constructions industrielles ainsi que le renforcement des structures existantes. Rendez-vous sur bet-taylor.fr pour contacter le bureau d’études.

L’épuration biologique

Au cours de cette étape, les bactéries et autres micro-organismes dissolvent les composants organiques.

  • Le bassin d’aération : le bassin d’aération est un réacteur biologique dans lequel de l’oxygène est introduit. C’est là que se trouve ce que l’on appelle la boue activée, une boue enrichie de bactéries. Les bactéries dégradent les substances polluantes contenues dans les eaux usées. La plupart des stations d’épuration communales fonctionnent selon le procédé des boues activées.
  • Le bassin de décantation secondaire : dans le bassin de décantation secondaire, les boues activées sont séparées des eaux usées épurées en se déposant. Une partie des boues décantées est renvoyée dans le bassin d’aération afin d’enrichir les bactéries spécialisées dans l’épuration des eaux usées. Les boues excédentaires, c’est-à-dire les boues qui ne sont plus nécessaires, sont retirées du système.

Épuration chimique

Dans les stations d’épuration municipales, cette étape élimine en premier lieu le phosphore. Dans les stations d’épuration industrielles, on y élimine également des substances problématiques telles que les métaux lourds ou les sels. Pour éliminer le phosphore des eaux usées, la substance est transformée au cours de l’étape de traitement chimique en une forme qui permet de l’extraire sous forme de boues.

Mia
Mia